Allo maman, dodo...

Publié le 30 Janvier 2013

En ce moment, c'est dur dur...

 

Hier, mon cher est tendre est parti en formation à Paris. Nous avions un temps envisagé que A. et moi y allions également, mais entre ses coliques et les microbes du métro, finalement, on a laissé tomber... Un gros bec à mes copinautes parisiennes, ce n'est que partie remise.

 

Depuis lundi, malgré le fait que je m'astreigne à la "méthode" mise en place la semaine dernière, impossible de faire dormir mon petit sushi la journée...

 

Lundi, ça a encore été à peu près pour les premières siestes du matin. Ensuite, je l'ai mise en écharpe vers 14h, comme tous les jours (officiellement, c'est le moment où je fais ce que je veux et où c'est à elle de s'adapter, mais bon, c'est aussi une "excuse" pour la porter un peu ! :p). Mais après son réveil de l'écharpe, impossible de l'aider à se rendormir... J'ai d'ailleurs enlevé son mobile, je pensais qu'il l'excitait trop. Elle a fini par tomber raide de fatigue vers 21h, après avoir pleurouillé un long moment aux bras.

 

Mardi, la première sieste du matin a eu du mal à démarrer, la seconde a été calamiteuse (normalement, quand elle a fait une bonne première sieste, elle enchaîne sur une seconde de 3h après la tétée. Là, ça a été 1h30, entrecoupée de réveils en pleurs ...:/ ). L'aprem n'a pas été bonne non plus : un petit dodo de rien du tout dans l'écharpe, puis elle a manifesté son envie d'en sortir. Puis impossible de se rendormir paisiblement... Une demi-heure par ci, une demi-heure par là... Un bébé énervé, crevé, qui ne sait plus ce qu'il veut, et moi qui ne savais pas non plus...Le pire pour moi c'est de ne pas savoir si je dois proposer le sein pour l'aider à se calmer, ou attendre qu'elle le demande (mais quand elle fait une grosse crise de pleurs, la demande est dure à comprendre :/ )

 

Normalement, Princesse Jedi commence toutes ses "nuits" vers 21h30, 23h maxi. Et là, entre 21h et  minuit, des pleurs à n'en plus finir... Je l'ai changée dix fois, lui ai donné le sein, les bras, fait des câlins, des caresses, je l'ai bercée, j'ai chanté, je lui ai dit douze mille fois au moins que si elle me sentait triste et désemparée, voire un peu agacée (soyons honnète, au bout de deux heures sans amélioration, oui, j'étais agacée de ne pas savoir quoi faire. J'ai fait le maximum pour que mes gestes et ma voix restent le plus doux possibles, mais elle a quand même du sentir mon agacement) , c'était parce que je pensais que si elle refusait le sommeil, c'est que quelque chsoe clochait, et que j'étais ennuyée pour elle. Mais que je n'étais pas fâchée ou contrariée à cause d'elle, que si elle avait un souci, elle avait raison de le manifester, que ça me plaise ou pas. Et que je l'aime. Elle a fini par s'endormir de guerre lasse après une petite tétée, mais elle a de nouveau eu du mal à se rendormir après la tétée de 3h, ce qui ne lui arrive jamais... Le reste de la nuit a été correct, sans plus.

 

Aujourd'hui, la première sieste du matin a duré 45 minutes. Soit la moitié de sa durée normale. J'ai essayé d'être présente et de maintenir le calme, jusqu'à l'horaire approximatif de la tétée+sieste suivante. J'espérais que ça l'apaiserait. Peine perdue... Quand j'ai tenté de la recoucher, A. a commencé à grogner, râler. Comme ça ne me semblait pas vraiment traduire un besoin de moi, j'ai laissé un peu faire en restant dans le coin, mais pas juste à coté du lit. La semaine dernière, après quelques minutes, elle s'endormait... Ce matin, ça a duré une heure pendant laquelle j'ai à nouveau essayé les caresses, les chansons, les câlins... Rien, rien, rien n'a fonctionné. J'ai même tenté de la laisser un peu seule (râler, pas pleurer), et ça n'a fait qu'empirer. Résultat des courses, elle s'est mise à pleurer franchement. Et je l'ai mise en écharpe. De toute façon, si elle ne dort pas, ça ne va qu'empirer... Si ma mère lit ça, elle va encore me tacler... (Et oui, je suis soutenue. *ironique*)

 

Quant au reste, les tétées sont hard. Ma petite tire sur le sein comme si elle voulait l'arracher, se tortille... Pourtant, je ne crois pas qu'elle aie des coliques. J'ai appelé la LL et j'ai tenté de mettre en place deux "parades" (la mettre un peu plus haute que le sein et changer de coté quand elle s'énerve) . Ca s'est un peu amélioré (je ne vois plus de lait qui ressort en début de tétée, et elle semble moins s'étouffer) mais sans plus.

 

C'est dur...

 

Je ne sais pas si je dois aller la voir dès qu'elle grogne, pour qu'elle sache que je suis là, et soit en sécurité.

 

Je ne sais pas si je dois attendre un peu, pour qu'elle aprenne qu'elle peut être seule quelques minutes, qu'elle est capable de gérer...

 

Je ne sais pas si je dois attendre les pleurs pour aller la voir , au risque qu'elle associe pleurs (pas rouspétage) et réconfort, et qu'elle se sente obligée de pleurer pour être entendue.

 

Je ne sais pas si je dois la laisser dans son lit et la rassurer. Enfin si, je sais que j'aimerais mais ça ne marche pas.

 

J'ai peur qu'en la mettant en écharpe pour qu'elle dorme enfin, elle ne se sente pas capable de dormir seule.

 

J'ai l'impression qu'elle ressent mes hésitations et que c'est encore pire...

 

J'espère que c'est l'absence de mon chéri, et le stress qu'on a ressenti tous les deux, qui ont généré cette situation, ça veut dire que ça va se terminer vite...

 

Je ne crois pas vouloir de conseils, j'ai des tas d'idées, on va essayer, encore et encore...

Mais ça fait du bien "d'en parler".

 

Je sais que deux au moins d'entre vous me diront que, pour une raison ou une autre, ma petite a besoin de réconfort, et que c'est bien de lui avoir donné. Comme je sais que deux personnes de mon entourage au moins me diront que je suis une mauvaise mère puisque j'ai cédé à sa demande.

 

Ce qui est sûr, c'est que je préfère ça à l'avoir laissée pleurer jusqu'à ce qu'elle pense que je m'en fous et que je ne viendrai pas...

Rédigé par Apostille

Publié dans #Welcome to the real life !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zelda 30/01/2013 13:09


Moi aussi, je pensais à un pic de croissance en te lisant ... A voir ?


En tout cas, ton billet illsutre bien combien, avec un tout petit, tout change sans arrêt, et d'un jour à l'autre, même quand on a un "modèle" plutôt bien rythmé à la base. Et combien c'est dur,
dur, duuuuuuuuur parfois ... Surtout quand le sommeil est impossible !


Je suis sûre que tu fais bien, cela dit. Ce qu'on fait compte sans doute moins que l'intention et la communication qu'on y met, à cet âge. Et je sais que tu essaies d'écouter et de comprendre ta
fille. Parfois, on y peut juste pas grand-chose, et cela aussi, c'est dur à vivre ...


 


Des tas de bisous !

Apostille 30/01/2013 15:06



Merci d'avoir été là... J'ai hâte qu'on vienne vous visiter (cette fois, à nous de faire la route !)



Floh 30/01/2013 12:16


Eh ben voilà, si c'est ce que tu préfères, c'est ça qui est important ;)


Elle ne ferait pas une petite crise de croissance ta puce? Parce que le "tirer au sein" + le fait de grogner et demander, ça y ressemble vachement....Dans ces cas-là, généralement, c'est 48H où
il faut s'accrocher et ne pas hésiter à donner le sein. Parce qu'elle en a besoin, et parce qu'aussi, la qualité de ton lait change et "s'adapte" à ses nouveaux besoins....C'est assez magique et
assez perturbant, mais ça vaut peut-être le coup de le tenter en laissant de côté tes hésitations pendant un petit moment, juste pour voir si ça répond à sa demande? Et proposer un petit peu plus
systématiquement? Je n'ai pas détecté énormément de crises de croissance chez la mienne (pour dire que tu peux passer au travers) mais parfois oui, ça peut arriver, et certaines mamans les
ressentent de plein fouet donc à garder en esprit pour une potentielle explication.


Et je pense aussi que l'absence de ton chéri joue beaucoup. Comme tu le dis, c'est un rythme perturbé, tu sais que tu es seule et que tu dois être à 200% pour ta puce, et même si tu lui parles et
lui expliques, ce qui est parfait, elle sent aussi le changement, la perturbation. C'est normal et pas agréable, et je pense qu'en effet, les choses s'apaiseront à son retour...


Continue à faire comme tu le sens. Je t'en supplie, envoie bouler ceux qui te disent que tu es une mauvaise mère parce que tu prends ton bébé quand il pleure. Si c'est ainsi que tu ressens qu'il
faut faire, il n'y a que toi qui as raison, personne d'autre. C'est dur je sais, je te comprends, et je te soutiens, mais essaye de ne pas te laisser "abattre" par les critiques, aussi
bienveillantes et amicales soient-elles. Y compris les nôtres ;) Et si nos conseils ne te conviennent pas, envoie-les bouler tout pareil :)


Oui c'est difficile ces périodes de changement, où l'enfant change de rythme et où nous, on court derrière pour essayer de comprendre quels sont ses nouveaux besoins. Et surtout quand ça
correspond (forcément!!) à un moment où on ne peut pas être à 2.


Je t'embrasse fort...et rappelle-toi, tu as mon numéro si tu as juste envie/besoin de parler :) 

Apostille 30/01/2013 15:06



Je crois que j'ai pigé, voir la note suivante... Merci pour tout, pour tout, pour tout !