L'astucier de nos journées

Publié le 22 Mai 2014

 

En commentaire à ma (presque) précédente note, mon amie Flo m'a proposé un billet participatif. J'aurais du mal à lui donner un bon titre, mais l'essence de l'idée c'est : quelles sont vos astuces pour vivre avec votre bambin sans passer la journée à lui dire non, à lutter pour tout, en lui donnant suffisamment d'autonomie et de "responsabilité", et suffisamment d'attention sans passer votre journée à interagir avec lui ?

Nos astuces à nous sont, pour la plupart, toutes simples et issues d'une lecture attentive d'Isabelle Filliozat.

Pour ceux et celles qui n'ont pas lu Filliozat, ou qui se tatent à essayer, ça vous permettra d'avoir un retour !

 

Mais avant de commencer, je voudrais vous livrer les trois trucs qui changent la vie, je trouve.

 

Le premier est évident, mais tellement important... Nous avons aménagé notre appartement en mettant tout ce qui est vraiment dangereux ou fragile hors de portée. En revanche, on laisse à portée de (petite) main quelques trucs qui cassent (des pots de fleurs par exemple), ce qui permet d'apprendre à la Puce le concept de "on ne touche pas"  - même si la formulation est très différente, je signe/dis "STOP", puis, quand elle s'arrète, je la félicite et je l'oriente tout de suite vers un truc autorisé (pour lui éviter la tentation de recommencer). D'ailleurs, j'ai lu je ne sais où que souvent un enfant regarde son parent avant d'agir, pour savoir si c'est dangereux, interdit... Et effectivement, c'est très souvent qu'elle nous regarde avant de faire "une bêtise", donc on intervient à ce moment là et on réoriente. Là où je me trouve nettement moins brillante, c'est quand j'ai eu l'idée d'ignorer un comportement déconseillé, mais pas dangereux (se mettre debout sur sa chaise Montessori) et de renforcer un comportement attendu (quand elle s'asseoit "correctement"). Résultat, elle se met debout, je feins d'ignorer, elle s'asseoit, je me tourne vers elle et je souris. Alors elle recommence... Hum, raté ! :)

 

Le deuxième truc qui change la vie, c'est de savoir qu'un bébé ne fait pas semblant de ne pas vous entendre. S'il/elle est absorbé(e) dans son jeu, il ne vous entend VRAIMENT pas (comme votre chéri devant sa console ^^). Donc, si vous lui demandez quelque chose, appelez-le par son prénom, pour qu'il se retourne. Et si ça ne marche pas, mettez lui doucement la main sur l'épaule, pour capter son attention. C'est vraiment surprenant d'efficacité !

 

Une fois qu'il vous a entendu, si votre bébé ne coopère pas, attendez quelques secondes. Il peut très bien être en train de réfléchir à ce que vous souhaitez, ou comment il va le faire. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où j'ai vu ma fille obtempérer à ma demande "tu vas à la salle de bains ", mais en porteur ! Si je n'avais pas attendu un peu quand je l'ai vue partir dans la direction opposée, j'aurais pu m'agacer alors qu'en fait, elle fait juste à sa façon !

 

Troisième et dernier "truc". Quand j'ai l'impression de ne pas pouvoir faire ce que je veux / j'ai besoin, parce qu'A. est en permancence dans mes pattes, détourner son attention avec un jouet n'est absolument JAMAIS efficace. J'ai mis quelques jours à comprendre... Elle veut tout simplement participer ! Donc je lui donne un chiffon si je fais le ménage, une carotte, une planche et un couteau (en plastique) si je cuisine... De cette façon, je peux faire ce que j'ai à faire, et elle est toute contente de ne pas être exclue. Bonus, elle commence même à se rendre utile ! Elle peut par exemple mettre les couvercles des petits pots dans le récipient prévu à cet usage, mettre les morceaux de légumes dans le saladier... Elle m'a même plusieurs fois étonnée en me sortant une casserole ou un couvercle...

 

J'ai eu du mal à structurer ce billet, je vous le livre ça en vrac !

 

Le bib' du matin.

Aucun souci chez nous, A. Adore son bib. Par contre, elle déteste qu'on le lui retire, et elle n'arrive pas à le tenir comme il faut quand il est plein. Donc quand la fin du bib est proche, je décale un peu ma prise, elle attrappe le bibi, et elle gère les 50-60 derniers ml et le retrait seule. Ca n'a l'air de rien, mais ça évite le mini-drame dit du "Y'en a pluuuuuuuuuus ? " (Yeux de chaton en prime.)

 

La Gavisconette.

Après son bib, A. a toujours son médoc, dans la sucette médicale. Mais je déteste la voir se balader partout avec ça ! Alors je lui rappelle de la poser. Généralement, le mot "Gavisconette" suffit. Dès que je lui rappelle qu'elle l'a encore, ou qu'il faut faire quelque chose avec avant d'aller jouer, elle la pose. Si ça ne marche pas, je lui tends le capuchon du bib, et elle est ravie de la ranger dedans. Et hop !Après les repas en chaise haute, même topo. Si elle n'a pas envie de la donner, elle a le choix de la poser sur la table, la tablette, ou dans le bavoir. Il est très rare qu'il y aie un souci !

Marche aussi avec n'importe quoi d'autre qu'elle ne veut pas poser ... Tu le mets ici ou là ? :)

 

Le change :

Là encore, on a trouvé une parade tellement basique qu'elle en mérite à peine une ligne : le change debout. Avec des couches culottes. Et en guise de bonus, comme 99% des changes se font debout ou assis avec active participation de la demoiselle, même si elle râle pour le principe quand on doit l'allonger, ça reste exceptionnel, donc ça la met moins en boule que 6 fois par jour :P

Question habillage, ZE basique : donner un choix ! Vraiment éculé mais même à 17 mois, ça marche du tonnerre ! Quand A. rechigne à être habillée, je lui propose de choisir ce qu'elle veut mettre en premier. Soit elle se jette sur ses chaussettes, soit elle tend le bras... Et si ça ne marche pas "tel que", souvent, elle repère un détail sur un vêtement (une pression, une attache) et elle joue avec pendant que moi, ni vu ni connu, je l'habille.

Pour l'enfilage de la veste et des chaussures, je lui signifie qu'on sort, je m'habille... Et elle tend ses affaires pour faire de même !

 

 

Le siège auto :

Floh, tu vas me détester, ici plus aucun problème depuis que le siège est face à la route... Sinon, les derniers temps, ce qui marchait bien c'était le sac surprise. Car BébéFaché ne voulait pas qu'on détourne son attention avec un jouet ... Mais ce sac en tissu avec des tas de jouets différents et souvent renouvelés, c'était quand même vraiment trop intrigant. Donc je posais le sac bien en évidence sur le siège, j'amenais le bébé à la voiture, et 90 fois sur 100, elle se penchait pour aller dans le siège et choper le sac. NDLR : marche aussi très bien avec une fleur, une feuille... Le souci c'est que pendant le trajet, BébéCurieux essaie de la manger ! :)

 

La crèche :

Aucun problème, A. adore SA crèche. Mais les matins où je la sens ronchon, j'abuse honteusement d'une technique ancestrale : je lui fais faire l'avion et HOOOOOP ! dans les bras de sa référente. Taux de réussite : 99.8%

 

La poussette.

Ces derniers temps, nous nous heurtions face à un refus pur et net d'aller dans la poussette. J'avais mis ça sur le dos de la marche, mais non. On a acheté d'occase une poussette canne très légère, et du coup, très ouverte. Du coup, A. la réclame (à mon grand désarroi, je préfère la porter ou la voir marcher.) Et quand je ne peux pas la mettre dedans (parce qu'on va juste à la voiture à 10m, par exemple, et que je sais que le râlage évité en la mettant dedans sera reporté au moment où je la sortirai) , je lui dis "oui, c'est ta poussette, on la prendra plus tard, tu lui fais coucou ? " Hop.

 

Par contre, après le parc, impossible de la remettre dedans. En général, c'est parce qu'elle a un gros chagrin de partir. Donc elle préfère les bras. Parfois, les rubans avec des grosses billes en bois que j'ai accoché à la poussette suffisent à lui changer les idées, parfois je lui dis "on rentre à la maison, tu portes les clés ?" et ça marche, ou pas. Et quand ça ne marche pas... Je bloque les roues pour pouvoir utiliser la poussette à une main, et je dégaine le Tonga !

 

Par contre, elle refuse désormais catégoriquement le portage dos en Manduca ou écharpe. Je pense que c'est parce que la position est trop basse et qu'elle ne peut pas voir au-dessus de l'épause, seulement sur le coté. Du coup, on a investi dans un Deuter, la Rolls des porte-bébés, et c'est l'éclate !

 

Les repas :

Aucun souci non plus, A. est en général une bonne mangeuse. Elle mange seule, avec sa cuillère. J'en prends une aussi, et je l'aide ou non, c'est selon son humeur.

Par contre, quand nous mangeons, impossible de nous en tirer si on ne lui donne pas un petit bout. Je n'ai pas trouvé d'astuce pour éviter qu'elle grignote ainsi. Mais je me dis que c'est pas grave, que c'est une saine curiosité, et puis c'est près des repas et on fait attention à ce qu'on lui donne. (Ok, je me déculpabilise d'acheter la paix :P)

 

La toilette :

Elle a eu terriblement mal un jour quand je l'ai mise dans le bain (elle avait une mycose) et depuis, je galère ... J'ai réussi, à force de l'emmener avec moi dans la salle de bains quand je me lave, à la réhabituer à l'eau qui ruisselle et à la baignoire. Je commence à arriver à la baigner à nouveau, mais pour le moment, exclusivement dans mes bras.

 

Voilà, j'ai fait le tour de ce qui me vient !

A vous la suite !

Rédigé par Apostille

Publié dans #Petites astuces...

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Floh 23/05/2014 09:58


Merciiiiiiiiiiii :)


Je suis admirative, vraiment, et je vais reprendre mon Filliozat!!


Pour le siège auto, c'est moins régulier mais encore présent, je vais envisager un truc comme ce que tu suggères ;) Chez nous, le "face à la route" n'a jamais marché. De temps en temps on essaie
de lui proposer de nous aider à fermer le siège (sécurité 5 points hyper compliquée mais elle peut au moins nous "tenir" les boucles le temps qu'on ajuste) mais ça ne marche pas du tout du tout
systématiquement!


Concernant le change, je suis curieuse, parce qu'on a tenté 2 ou 3 fois le change debout, mais c'est assez le carnage en ce qui nous concerne...On n'arrive pas bien à l'essuyer, on n'ajuste pas
très bien les couches...On tente les couche culottes mais entre le prix bien plus élevé (je peux te demander quelle marque tu prends?) et un résultat plutôt moyen, on a vite (sans doute trop
vite, il faut qu'on retente) abandonné...Mais ça reste LE gros point de crise régulier...

La tienne aussi a des mycoses??? Tu m'intéresses, quels sont tes trucs et soins pour la soulager?


Enfin côté repas, en ce qui nous concerne, c'est assez clair: soit elle mange avec nous et comme nous (on adapte donc le repas), soit elle mange à part (souvent avant). C'est clair, elle ne
supporte pas l'idée de ne pas manger comme nous, elle veut la même chose dans son assiette donc...on fait au mieux ;)


Je réfléchis si d'autres choses me viennent mais c'est déjà hyper complet, j'adore (et je réfléchis aussi à la faire participer plus à la cuisine, je crois que c'est ce qu'elle demande quand elle
se colle dans mes jambes et ne veut pas me lâcher, et que j'ai du mal à gérer les 2 choses en même temps sans tout laisser à mon homme ;) )


Bises et encore merci!

Apostille 23/05/2014 16:18



Admirative ? Franchement, j'ai relu ma note, je ne vois rien de révolutionnaire ! Mais bon, c'est vrai que ça désamorce un tas des crises (et quand il y en a une qui tourne, parce qu'elle a
besoin de faire péter la soupape, elle finit de toute façon par la faire, sa crise. Syndrome du biscuit cassé ! Dans ces cas là en général c'est facile à repérer, rien ne la console parce qu'elle
n'en a pas envie/besoin. Je la prends dans mes bras, je lui dis "oh là là, tu en as des choses qui ont besoin de sortir, vas-y, pleure, sors tout ça..." La plupart du temps, ça cesse vite. Il est
arrivé 1/2 fois qu'elle refuse mon câlin, je la mets en sécurité (je la couche délicatement au sol, sinon elle se cogne en se lançant en arrière) et je reste à coté, disponible dès qu'elle tend
les bras. Mais pfiu, ça fait quelque chose de la voir refuser d'être aidée)


 Pour le siège auto, tu as tenté un petit miroir incassable sur dossier du siège de devant ?


Pour le change, au début c'était un carnage chez nous aussi, je te rassure. mais on s'y habitue. La technique, c'est de bien tirer sur l'arrière de la couche direct sur le corps, pour la déformer
un peu et l'adapter. Ensuite, je tiens la couche dans son dos avec la main du coté OPPOSE. C'est à dire que si bb est debout face à moi, je tiens la couche bien coincée de la
main GAUCHE sur sa hanche, j'ai donc le poignet et le bras qui m'aident à tenir lza couche dans le dos pendant que je ferme à DROITE... Et ensuite, j'inverse ! :)


On utilise des couches Naty, c'est vrai que les couches culottes sont (encore) plus chères, mais l'un dans l'autre, je trouve que pour éviter les bagarres (et donc les couches mal mises et qui
fuient), ça vaut le coup.


Poue les mycoses, le traitement qui va bien à Aïko c'est mélange Cold cream Medela/liniment (50/50) en couche TRES épaisse, PLUS liniment par dessus. Et en période de crise, pas de sucres (riz et
pain blanc, carottes, bananes... Cherche sur le net régime anti candida) et beaucoup de choux, d'aliments complets...


Pour les repas, on dirait qu'on a la même ! :)


Pour la cuisine, chez nous c'est un peu compliqué en ce moment, BBcurieux veut tout tester mais elle a eu une crise de reflux la semaine der, donc il faut vraiment éviter de la faire grignoter
hors des repas. Du coup, c'est trop frustrant pour elle, donc j'évite...


Du coup, là, j'ai cherché des activités Montessori pour ce we. J'ai choisi les transvasements (je sais qu'elle s'y amuse bien à la crèche) et peut-être la pâte à modeler...


PS : educative fail #2 : apprendre à sa Bambinette à nettoyer le sol sur lequel elle a dessiné. Comment on l'empèche de recommencer, puisqu'elle trouve que le nettoyage, c'est ENCORE plus drôle ?