Perdue

Publié le 4 Juin 2013

Hier, j'ai emmené ma Miss chez la pédiatre, pour une visite prévue longtemps à l'avance.

 

Je lui narre tout de nos déboires, elle manque de tomber de sa chaise.

 

- Vous l'allaitez plus du tout ?

- Ben non...

- Punaise, quels idiots, c'est du gaspillage d'allaitement ça !

- Je sais ...

- Il suffisait de régler le reflux, et elle aurait recommencé à pousser comme un champignon!

- Je sais ...

- Rhoooo, les cons. C'était rien du tout ! Saleté de vaccins, si j'avais su, vous les auriez faits plus tard !

 

Je me retiens d'éclater en sanglots.

 

- Bon Madame, ça va aller. Donnez-lui le sein le matin, puis un complément. Elle prendra ce qu'elle voudra.

A midi, elle va manger de plus en plus, complétez au sein jusqu'à ce qu'elle prenne 200 grammes de purée. A 4 heures, un yaourt / un compote, complétez au sein. Le soir, purée et sein, et petit à petit, ça fera comme à midi.

 

Me voilà comme une conne avec mon épaississant, mon lait en boîte, deux ordonnances exactement contradictoires.

 

Je voudrais que ma fille aie mon lait.

Je ne voudrais pas qu'un lait non épaissi ne fasse repartir le reflux.

Je n'ai pas la force de tirer tout mon lait pour l'épaissir et le donner au bib.

J'ai envie de l'allaiter à nouveau, j'en ai les larmes aux yeux.

 

Je n'ai pas la moindre foutue idée de ce qui est le mieux pour elle.

 

Elle a l'air de pousser, et de ne pas trop être en manque de tétou.

 

Mais à long terme ?

 

Bien sûr, les bébés non allaités deviennent des enfants tout à fait épanouis et en bonne santé, enfin pas plus ou pas moins ... Mais renoncer définitivement à lui donner le meilleur lait, de la meilleure façon, ça me brise le coeur.

 

Ce soir, mon chéri et moi devrions prendre notre décision.

 

J'ai mal.

Rédigé par Apostille

Publié dans #Welcome to the real life !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martine 20/06/2013 23:05


Pas de problème!


"Un abrazo fuerte": Une forte étreinte/accolade/embrassade/serrer dans les bras,


"un besazo": un bisou mais macif, gros, énorme (le superlatif -azo/-aza).


Voilà, et bravo pour avoir trouvé la solution qui vous convient à tous!

Martine 18/06/2013 21:48


Et bien pour moi aussi ça sera un message de soutien!
En lisant l'article précèdent je ne me suis jamais autant répétée: "Mais quelle bandes de cons!". Et je suis très en colère face à toute cette incompréhension. On pourra toujours leur trouver des
excuses, mais faut pas exagérer non plus.


Bref, sinon, j'ai testé la reprise d'allaitement (suite aux très mauvais conseils de la co**a**e de pédiatre de mon fils et surtout de sa mauvaise foi): au sein, au sein, encore au sein, et
toujours au sein. Avant le repas, après le repas, la nuit, le jour... Stimulation intensive. Le tire-lait s'avère un allié très appréciable.


Ça restera toujours un choix personnel qu'on ne pourra jamais discuter, mais si la décision va dans le sens de la reprise au LM: c'est possible!!


Comme ils disent là où j'habite: ¡un abrazo muy fuerte y un besazo!

Apostille 20/06/2013 09:09



Effectivement, je ressens aussi beaucoup de colère face à ce gâchis. Mais ma puce adore els légumes, son père adore donner le biberon, alors on prend les petits bonheurs qui viennent...


Je peux avoir la traduction ? :)



Cécilie 07/06/2013 13:23


Bonjour,


Je suis lectrice silencieuse d'habitude, mais je me sens un peu obligée d'envoyer du soutien là. Ma première fille, 2 ans maintenant, a un RGO pathologique particulièrement agressif. Elle a été
hospitalisée à 4 jours de vie pour une oesophagite qui saignait... Elle a pourtant été allaitée exclusivement au sein, sans épaississant, jusqu'à plus de 6 mois et a continué le lait maternel
malgré la diversification. Elle n'a jamais goûté le lait en poudre en fait.


C'est très dur d'allaiter au sein un bébé RGO. Parce qu'il vomit pas mal, parce qu'il grossit assez peu, parce qu'on a l'impression que notre lait est mauvais. Pourtant, c'est la meilleure chose
à faire : le LM apaise l'oesophage et se digère plus vite / plus facilement donc limite la présence d'acidité. Le lait épaissi masque les régurgitations mais n'enlève pas l'acidité, se digère
moins vite, n'apaise pas l'oesophage. Alors si tu veux redonner le sein +++, ne t'en prive pas. La disparition des symptômes n'est liée qu'à l'épaississant, pas à un guérison.


Ma fille a toujours son RGO à 2 ans. Elle a appris à gérer avec son traitement, devenu ponctuel maintenant. Ma deuxième fille, 11 jours, a des symptômes de reflux aussi, heureusement moins fors
que sa grande soeur (puisqu'elle n'a pas encore eu d'oesophagite !) mais je surveille. Ca n'empêche que je sais que je ne changerai pas son alimentation pour des désirs de médecin...


Plein de courage et de soutien moral. J'ai laissé mon email si envie de papoter.

Apostille 20/06/2013 09:18



Bien sûr, le traitement ne soigne pas, il traite seulement. Mais c'était devenu trop dur pour moi, sans famille proche (en kilomètres) et avec un mari qui travaille beaucoup, de cumuler la
fatigue due à l'allaitement, aux nuits et aux siestes de merde, RGO oblige.


Bien sûr, on n'est pas encore rendus à un rythme à peu près régulier, et des nuits sans réveil, mais on dirait que les symptômes se font plus rares et moins génants. Et puis, comme je le dis à
Charlinette, maintenant mon chéri peut nourrir sa fille,e t moi je m'investis autrement. Et elle a l'air d'aimer ! :)



Dame Claire 04/06/2013 21:52


Le TL a été mon "meilleur" ami de 0 à 4 mois! Mon petit gars n'a jamais su trouver le chemin du sein, trop fatigué pour téter, alors que le lait était bien là... alors après 1 semaine de mise au
sein galère, une perte de poids pour lui et du stress pour nous, le TL a été la solution... après la suite n'est pas forcément rose... le sentiment de louper quelque chose entre mon petit gars et
moi, la dépendance et le stress liés à cette machine, l'impression de ne pas allaiter (jusqu'à ce que mon medecin me remettre en place en me disant , que si j'allaite!)... une bonne dépression...
aujourd'hui j'arrive à regarder ces 4 premiers mois differemment: je suis heureuse et fière que malgré les difficultés rencontrées j'ai pu allaiter pendant 4 mois, même si j'aurais voulu allaiter
au sein et ce pendant au minimum 6 mois... je suis fière de ce que j'ai donné à mon fils, et pour être franche, maintenant que je ne l'allaite plus (ça fait 1 mois), je suis beaucoup plus
zen....j'ai trouvé mon équilibre, et mon fils aussi... et mon mari aussi... Le plus important est d'être bien dans son choix, en oubliant toutes les pressions dans un sens ou dans l'autre et que
ta fille aille bien... tu tiens la solution, d'ailleurs la tonalité de ton dernier message est encourgeante!! et au fait, il n'était pas question de baptème? au plaisir de te lire... avec des
bonnes nouvelles cette fois!

Apostille 20/06/2013 09:10



Finalement, pas de reprise de sein ici, mais effectivement, je retrouve doucement l'équilibre, et je me sens plutôt bien. En partie grâce à ton message... Merci !



Dame Claire 04/06/2013 16:48


juste un petit message de soutien et une petite réaction "Mais renoncer définitivement à lui donner le meilleur lait, de la meilleure façon, ça me brise le coeur"


la meilleure façon sera celle où toi tu te sentiras le mieux... et surtout si votre décision (enfin surtout la tienne d'ailleurs) est de partir sur le lait en poudre, regarde derrière toi et vois
tout ce que tu as déjà réussi! c'est fantastique!! vois le positif même si c'est parfois difficile de le voir... j'en sais un peu quelque chose... 4 mois de tire lait...

Apostille 04/06/2013 19:48



Merci pour le soutien ! 4 mois de TL ... Je peux te demander pourquoi et quel âge avait ton petit bout ?



sel 04/06/2013 15:48


Oh lala...je n'ai aucun conseil à te donner, malheureusement...je suis juste triste de te lire si triste...


J'espère que vous trouverez ce qui vous convient le mieux à tous les trois...

Apostille 04/06/2013 19:48



Merci, on y travaille !