Pleure, mon enfant...

Publié le 6 Avril 2013

Suite de la suite du retour du come-back...

 

Depuis quelques jours, les endormissements de ma fille en journée à la maison* sont rythmés par un nouveau rituel...

 

Nous allons ensemble dans sa chambre,

Regardons par la fenêtre,

Tirons le rideau,

Je lui explique que j'ai remarqué qu'elle avait l'air fatigué / qu'elle baille et que donc elle a sommeil,

Je la pose dans son lit...

 

Et ...

 

Elle pleure.

 

Alors, je la reprends dans mes bras...

 

Et...

 

Elle pleure.

Pleure.

Hurle comme un petit T-Rex.

Pleure.

Se tortille contre mon torse comme si elle voulait y rentrer...

 

(Elle ne cherche pas à téter, elle a compris que l'endormissement au sein n'était plus possible, ou elle a oublié ce que c'était...)

 

Parfois, il "suffit" d'une vingtaine de minutes (c'est épouvantablement dur, surtout que si je lui parle, chante une chanson, ou que je la berce, j'ai l'impression que c'est pire encore.) Mais à d'autres moments, ça peut monter à 40-50 minutes pendant lesquelles j'aimerais mettre des coups de poing au mur pour décharger tous ces pleurs que je prends en pleine poire... Alors j'essaie de déconnecter mes oreilles, de me concentrer sour mon coeur, de respirer calmement, amplement, pour l'apaiser...

 

Si j'arrive à la calmer (par exemple, en la faisant regarder par la fenètre), ça ne fait que rallonger la durée de l'endormissement. Comme s'il était absolument nécessaire qu'elle se décharge vingt minutes au moins...

Et comme dans l'idée c'est tétée - jeu - couche - transat / écharpe (suivant ce que je fais, je n'ose pas trop la porter en ventral et je ne maîtrise pas encore le dos) - dodo, l'heure du lever de sieste est calée sur le prochain repas, maximum... (C'est pas moi qui décide mais l'estomac de ma puce) Donc, retarder le dodo ne fait que le raccourcir...

 

Hier, j'ai réussi à la calmer avec la tétine. Mais elle l'a perdue au bout de 40 minutes de dodo... Et ensuite, elle a pleuré tout le temps qu'elle aurait dû passer à dormir !

 

C'est vraiment dur.

 

J'en arrive parfois (souvent) à me demander si elle n'aimerait pas mieux être seule, si ça n'irait pas plus vite... Il n'est pas question pour moi de la laisser pleurer seule pour ne plus l'entendre, mais je me demande vraiment si je le la gène pas plus qu'autre chose. Sauf que si c'est le cas, il faut que je la laisse seule... Mais pendant combien de temps ? Et si je me plante ?

 

Enfin, au bout d'un moment, elle finit par s'endormir "seule", dans son lit. Pour une durée très variable... Parfois, je sais qu'elle n'a pas assez dormi, malgré ses sourires, mais je n'ai pas le coeur à la laisser pleurer seule pour replonger... Alors je la laisse un peu dans son lit au calme si c'est possible, sinon, je la reprends avec moi. Même si je sais qu'il faudra recommencer bientôt... :'(

 

D'un autr coté, si elle se réveille tout sourire, c'est ça de pris.

 

A force de chercher, j'ai trouvé ceci sur Mère et Monde :

 

Les pleurnichements et la mauvaise humeur des bébés et des enfants sont souvent mal interprétés car on les prend, dans bien des cas, pour de la fatigue. Il est vrai de dire qu'un bébé fatigué a moins d'énergies pour contrôler la répression de ses émotions douloureuses, mais cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut aller le coucher parce qu'il pleure. Au contraire, un bébé ne devrait jamais être couché lorsqu'il est en pleurs : il faut tout d'abord le porter tendrement dans nos bras et lui permettre une saine décharge émotionnelle et ensuite, il s'endormira de lui-même s'il a vraiment besoin de sommeil.

Un bébé qui a tout eu ce dont il avait besoin et qui continue de pleurer n'a pas nécessairement besoin de dormir. Bon nombre de parents pensent qu'il est l'heure de la sieste pour leur bébé lorsque celui-ci se met à soi-disant pleurer pour des riens. Comme je l'écrivais précédemment, un bébé ou un enfant ne pleure jamais pour rien, il y a toujours une raison, apparente ou non, à ses pleurs. Dr Solter explique que la fatigue pure se caractérise chez un enfant par un regard las et décontracté. Un bébé ou enfant qui est agité, pleurnicheur, énervé, hyperactif, ou encore crampon à sa mère ou à toute autre personne qui lui est familière, n'est pas un enfant qui est prêt pour son dodo. Il doit tout d'abord se décharger de ses différentes tensions en étant tendrement porté avant de pouvoir bien s'endormir. Une fois la crise de larmes terminée, le bébé sera très calme et s'endormira de lui-même ou encore, il sera de merveilleuse humeur et de nouveau prêt à découvrir son environnement (cela arrive surtout quand on croit que notre bébé a besoin de faire une sieste durant l'après-midi mais qu'en fait, il avait besoin de pleurer pour se libérer de son stress et de ses différentes tensions).

De plus, un bébé pouvant vivre une saine décharge de ses émotions aura tendance à beaucoup mieux dormir car il sera plus calme et détendu. Cela vaut vraiment la peine de permettre à son bébé de se libérer de ses tensions par les pleurs et les rires car il en retire un grand bien-être et une douce harmonie et cela se répercute bien évidemment sur le bonheur et le bien-être des parents !

 

J'ai souligné ce que j'ai observé ici...

 

J'espère avoir compris...

 

( * Dans l'écharpe, elle pleure 2-3 minutes, s'endort, pleure 2-3 minutes au bout de 50 minutes, se rendort ... Mais ça ne marche que dehors, ce qui explique pourquoi je ne pratique pas plus souvent ... )

Rédigé par Apostille

Publié dans #Welcome to the real life !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

charlinette 08/04/2013 21:30


non mon aîné ne dormait que par tranche de 30 min (40 maxi)! Jusqu'à ce qu'il aille chez nounou et chez elle il dormait au moins 1h30, souvent 2h et parfois 2h30!!! et le week end à la maison,
1h15 c'était le maxi! maintenant il dort en moyenne 1h15, parfois plus, quand il est fatigué. 


MAis pour mon petit (14 mois en ce moment)... rien à voir! autant Arthur s'endormait sitôt en écharpe, presque quelque soit l'heure ou le lieu, SAmuel a un rythme plus défini. Moins adaptable
aussi (genre si y'a pas trop de calme, il a du mal à s'endormir car regarde partout et ça donne l'impression qu'il n'est pas/plus fatigué même si c'est son heure habituelle). Arthur s'endormait
aussi dès que tu faisais plus d'un 1/2h de voiture, Samuel a mis 1 an avant de ne pas hurler presque à chaque fois qu'on prenait la voiture (j'exagère mais pas tant que ça!). Si SAmuel dort plus
le matin "que d'habitude" ou plus tard dans la matinée, la sieste de l'après midi c raté :-( et l'après midi, il s'endort au sein, après lecture d'histoire. pendant plusieurs semaines (mois? j'ai
un doute, quand tout va bien, tu comptes plus lol!), il dormait comme ça pendant 2h, dans son lit et depuis quelques semaines, il dort 1/2, il m'appelle, retète, se rendort MAIS si je bouge/le
pose, se réveille dans un sursaut et s'agrippe fort à moi (un vrai koala!). Alors là je le remets en boba et il se rendort en 5 miN.... et en tout fait ses 2H de sieste!


breffff chaque enfant est différent quoi! mais je crois qu'il faut aussi lâcher l'idée "qu'un enfant ça dort" (sous entendu beaucoup)... y'a aussi des "petits dormeurs"


je te mets des liens d'articles que j'aime beaucoup, sorti d'un blog où presque tout ce qui est dit me parle (en fait tout sauf l'article sur les vaccins!) si jamais ça peut te parler à toi aussi
;-)


pas d'autres études à te proposer sur les pleurs des bébés, je sais qu'en j'en ai lu des résumés mais je n'ai pas gardé les liens, dsl :-( (j'ai cherché c'est pour ça que j'ai mis du temps à
répondre)


http://www.working-mama.fr/working-mama-sinterroge/laisse-le-pleurer-vraiment


http://www.working-mama.fr/tetees-intellos/lecturene-pleure-plus-bebe


http://www.working-mama.fr/une-toute-petite-loupiote/le-rituel-du-coucher


http://www.working-mama.fr/working-mama-sinterroge/de-laccueil-des-etudes-de-la-volonte-de-lamour-et-de-la-justification-systematique-par-la-mort


a bientôt!

Apostille 09/04/2013 19:53



Merci pour tout ... Ca m'empèche pas de (trop) réfléchir mais ça me fait du bien.



Lila 08/04/2013 18:34


Alors clairement il dormait beaucoup plus quand on dormait avec lui que si on le laissait tout seul. Mais dans notre cas c'était pas vraiment un problème puisque s'il dormait moins longtemps, il
dormait plus souvent donc ça revenait au même. 


Par contre j'attendais vraiment qu'il réclame avant d'aller le chercher, parce que parfois il babillait mais se rendormait seul au bout de quelques minutes (c'était assez rare au départ, c'est
devenu de plus en plus fréquent). 

Apostille 09/04/2013 19:52



Moi ça m'aurait fait flipper qu'il n'enchaîne les cycles qu'en ma présence. J'aimerais bien m'auto-débrancher quelques câbles, être plus cool ...



charlinette 08/04/2013 15:22


ahhh et quitte à tout tenter, tentes les micro kiné pour elle ET pour toi!


(tu as pensé à faire "nettoyer" ta maison d'un point de vue énergétique?)

Apostille 08/04/2013 17:33



Pour le microkiné, il a l'air trèèèès ouvert et très sympa (je lui ai dit direct que si c'était pour m'entendre dire que j'avais qu'à la laisser pleurer, je venais même pas, il a éclaté de rie en
me disant "Evidemment, évidemment... Vous inquiétez pas je vais vous aider !) alors à mon avis il fera un peu les deux.


Pour le nettoyage énergétique, j'ai une amie qui me l'a fait...


Là, j'ai mis trois pierres censées aider au sommeil calme et un mouchoir parfumé passiflore / fleur d'oranger dans un sachet sous le matelas. Quand je dis que j'essaie tout ! + Ignatia pour moi,
et je me shoote au tilleul.


Il me reste l'acupuncture et le marabout ! :P (Et le rebouteux à coté de chez moi)



charlinette 08/04/2013 15:21


question con... elle dort dans l'écharpe si tu es à l'extérieur... et pas à la maison? parce que à la maison tu ne marches pas? parce que tu focalises sur elle? va faire un atelier portage dos,
et hop dans le dos et dans ta maison, marche, cuisine, fais le ménage, "rebondis" doucement sur un gros ballon de gym... 


et si ça marche, lâches l'envie qu'elle dorme "seule dans son lit".... ça viendra!

Apostille 08/04/2013 17:28



Hé beh voui ! Elle dort dans l'écharpe partout, quel que soit le volume de bruit, que je sois immobile ou pas, SAUF à la maison. J'ai tenté le bus, le tram, le parc, les magasins... Souvent, je
ne fais pas 100m qu'elle dort comme un sonneur !!!


Evidemment, j'ai tenté l'écharpe en faisant ma vie (en kangourou ventral pour le moment, mais l'atelier dos est prévu) à la maison, et bien rien à faire !


Petite question ... Ton aîné arrivait à enchaîner deux cycles une fois que tu le posais endormi ?



Lila 08/04/2013 14:34


Je sais pas si ça peut être une piste pour vous, mais quand le magicien avait l'âge de ta puce, le meilleur moyen de l'endormir c'était de le faire dans notre lit, en s'allongeant à côté de lui
jusqu'à ce qu'il s'endorme. Comme ça il ne se sentait pas seul dans son lit et on ne l'avait pas non plus dans les bras... En général je lui caressais la tête ou je chantais des chansons. Une
fois qu'il dormait soit je faisais la sieste avec lui, soit je le calais entre deux oreillers et il faisait sa sieste comme ça. 

Apostille 08/04/2013 17:26



Testé ce matin, ça a marché... Une fois, mais c'est déjà ça. Par contre, je me dis qu'il n'y a aucune chance qu'elle enchaîne un second cycle de sommeil si je me lève ... Ca se passait comment
chez vous ? (Ceci dit, elle est à nouveau dans une période où elle ne les enchaîne pas, nulle part. Ca s'en va et ça revient...)



Dame Claire 08/04/2013 09:26


pour te répondre, oui je l'ai laissé pleuré...et non ce n'a pas duré longtemps! en fait je l'ai posé dans son lit avec sa tétine (eh oui, chez nous c'est tétiné, même si au début on en voulait
pas... mais lui a besoin de téter, alors... je voulais récupérer mon petit doigt!), et je suis partie dans la pièce à coté... parce que je n'en pouvais plus. c'était plutôt pour me calmer moi que
pour voir ce que cela faisait... et là j'ai constaté que ses pleurs diminuaient... alors j'ai attendu, aux aguets... et il s'est calmé tout doucement. La première fois ça a donc duré 1/4 d'heure
entre le coucher et l'endormissement... et la fois d'après 5 mini mais plutôt "je râle" que "je pleure" et maintenant... je n'ai pas le temps de fermer la turbulette il dort!


par contre si il ne s'était pas calmé... je ne sais pas ce que j'aurais fait...mais je pense qu'il faut que toi tu te sentes calme... c'est facile à dire (!) Et quand son papa la couche, sans toi
à coté, ça se passe comment?

Apostille 08/04/2013 11:33



Euh, son papa la couche souvent le soir mais en général c'est bien plus facile. Hier il a tenté pour les siestes, ça a été tout pareil... 25-30 minutes de hurlements. La première fois il n'a pas
pu et on a fait une petite sieste en cododo, et la seconde, elle a fini par s'endormir dans ses bras. Mais du coup, quand elle s'est à moitié réveillée vers 50 min de dodo, et qu'il n'y était
plus, forcément, elle s'est réveillée pour de bon. Sans pleurs, ceci dit.


Je vais voir ce que je vais faire... Ca me fend le coeur l'idée de la laisser pleurer, alors dans ces conditions, sûr que ça risque pas de marcher...



Floh 07/04/2013 21:44


Eh oui, tu donnes des réponses à tes questions...
J'ai traversé la même période, celle où ma fille ne dormait bien qu'à l'extérieur. J'ai fini par me dire que bon ben ok, elle dormait tant qu'elle était dehors, j'en profitais, je le faisais pas
mal, et puis tant pis pour la maison. Certains jours ça marchait, d'autres moins. C'était une période où, sans doute, je lâchais plus facilement prise. Et j'étais dans un état physique assez
difficile aussi, mais je trouvais les ressources pour la sortir. Je ne dis pas ça pour que tu le fasses hein, c'était juste mon contexte à moi, un moment où j'avais aussi des opportunités de
bouger, des amies à voir, des choses programmées dans ma journée, donc ça aidait...As-tu essayé la poussette? Si ça marche, ce sera moins fatigant.
Si elle dort ainsi, poussette et manduca, et que tu arrives à faire le nécessaire, ne te prends pas plus la tête et essaie de chambouler un peu ton programme pour sortir plus souvent quand elle
doit s'endormir. Juste histoire de te permettre de te décrisper en voyant qu'elle dort et que ce que tu mets en place marche (je le sais, quand on trouve un truc, il n'y a rien d'autre qui nous
fait du bien que de l'appliquer avec satisfaction), et en lui permettant ainsi de se rendre compte qu'elle sait s'endormir tranquillement. Et puis quand tu es chez toi, peut-être que si tu y
arrives, continue à lui proposer de dormir quand tu vois des signes de fatigue, mais sans insister...Et parle-lui.
Et oui pour les pleurs, moi c'est ce que je ferais. Mais encore une fois, c'est à toi de le sentir: si la laisser pleurer est horriblement douloureux et te stresse et crispe, elle va le sentir et
ce ne sera pas forcément bénéfique ni efficace....Il n'y a que toi qui pourras décider à quel moment tu es prête à tenter cela...


Tu as mon numéro de téléphone si besoin, je sais à quel point c'est difficile, je suis en plein dedans...Je t'embrasse bien fort... 

Apostille 08/04/2013 11:29



On cherche, on cherche ... A suivre et merci d'être là !



zelda 07/04/2013 21:17


Je t'embrasse, je ne sais pas quoi écrire d'autre. 

Apostille 07/04/2013 21:38



Merci, je ne sais pas quoi écrire d'autre.



Floh 07/04/2013 18:27


Je ne sais pas non plus.....Et je t'écris un jour où ma fille a fait, comme sieste, en tout et pour tout 20 minutes ce matin (en promenade) et une petite heure cet après-midi. Après que nous
ayons tenté de la coucher à 14H, au moment où elle montrait des signes de fatigue flagrants. Elle a fait la java dans son lit, on l'a prise avec nous, elle a fait la java avec nous, on l'a remise
dans son lit, elle a hurlé (j'étais à côté) a dû somnoler 10 minutes puis recrier. Son père l'a relevée.
Une heure plus tard on l'a recouchée dans son lit, elle a crié, et a fini par se calmer.


Tu sais, l'une des choses qui m'a aidée à la laisser pleurer (et pas hurler des heures, même si ces temps, je suis tellement épuisée et en colère qu'il vaut parfois mieux que je la laisse pleurer
un peu plus longtemps plutôt que d'aller la voire et être désagréable...ce que je fais aussi à ma grande culpabilité), c'est de me dire que le sommeil est un apprentissage. On peut les aider, les
accompagner, faire tout ce qui est en notre pouvoir. Mais le dernier tout petit bout, ce petit moment de relâchement absolu et total qui leur permet de fermer les yeux et de plonger, c'est à eux
(elles) de le trouver. On ne peut rien faire de plus à ce moment-là. Et peut-être que nos filles crient de frustration et d'énervement parce qu'elles n'arrivent pas encore à ce lâcher prise
suffisant, qu'elles n'ont pas encore trouvé comment faire pour tomber...Et peut-être qu'elles ont aussi besoin de s'exprimer fort pour montrer à quel point ça les agace...


Après je ne te dis pas de laisser absolument pleurer ta fille hein. Je pense qu'à un moment oui, il faudra que tu le fasses, mais que tu le sentiras. Moi pour la sieste, je l'ai senti à un
moment. Un moment où je me suis dit "là non, stop, elle est assez grande pour que je n'accoure pas de suite au moindre gémissement, elle doit apprendre à être un peu seule et s'exprimer". Bon, ça
n'a pas solutionné le sommeil mais ça m'a permis de lâcher sur les pleurs du jour. Tu peux peut-être lui en parler tu sais aussi. Lui dire que tu ne veux pas la laisser pleurer mais que tu vas
devoir le faire parce que tu penses qu'elle est grande et qu'elle a peut-être besoin de ça, mais que ça ne veut pas dire que tu ne l'aimes pas ou que tu ne veux pas l'écouter...
Ce sont différentes pistes, à toi de piocher...Moi, je pense que j'en suis au stade où j'envisage le cierge à l'église ou le marabout, je ne sais pas trop :s


Je t'embrasse 

Apostille 07/04/2013 21:38



Aujourd'hui, ça a encore été très dur... Avec mon chéri à la maison, qui en plus, n'a ni ma patience face à ce genre de choses, ni mon entraînement. Il en est tout retourné...


Le souci, c'est que je suis incapable de comprendre ce qui cloche. En écharpe ou en poussette, elle s'endort quasi sans un pleur... Et en bus, elle tombe comme une masse. Je me suis dit qu'elle
avait besoin de sentir le mouvement pour savoir qu'elle n'était pas seule. Et que donc, elle pourrait dormir immobile si elle me voyait... Ben non, elle ne dort pas dans mes bras, ou
guère. Sauf en écharpe / Manduca. Sur le fauteuil berçant, bernique.... Elle ne dort bien, sans pleurer, cool, que dehors.


J'arrive pas à piger si elle crie comme ça car elle veut dormir et n'y arrive pas (auquel cas, je la dérange peut-être) ou si elle lutte contre le sommeil. Ou car elle ne se sent pas en sécurité
seule dans ce lit. Alors que pourtant je fais du bruit exprès pour qu'elle sache que je suis présente (elle dort encore moins bien dans le silence de notre immeuble très calme)


J'ai tout, tout essayé... Rituel, osthéo, berceuse, le lit en restant à coté sans la toucher, en lui tenant la main, en la caressant ou la berçant dedans, musique, doudou, tétine, pénombre,
emmaillotage maison, couffin, coucher au premier signe de fatigue, ou avant, ou après pour qu'elle soit plus naze... Rien ne marche.


En revanche, quand je l'ai contre moi pendant ses interminables crises de hurlements, j'ai remarqué qu'elle crie de plus belle si je chante / parle / la caresse... Ou même si je la regarde (elle
pose sa tête contre mon torse) .


Je culpabilise beaucoup car elle dormirait facile tout ce dont elle a besoin si j'avais la force physique et morale de la promener 4 à 5 heures tous les jours... Je culpabilise d'autant plus que
je sais que ça ne va pas durer, et que je pourrai plus facilement la laisser pleurer quand elle sera plus en âge de comprendre.


J'en viens à me dire que je devrais essayer de la laisser pleurer une fois, en lui expliquant que je me demande si ce n'est pas son besoin... Parce que là, elle ne dort pas assez, et j'ai la très
nette impression que c'est parce que j'ai pas le courage de la laisser pleurer. Ce qui serait quelque part une autre forme de manque de respect / d'empathie...



Dame Claire 07/04/2013 14:24


Celà fait bien longtemps que je n'ai écrit de commentaire... mais le coeur y est pourtant! J'aimerais t'envoyer beaucoup de courage, parce que je sais que tu en as besoin pour traverser ces
moments bien difficiles! Mon garçon a 18 jours de moins que ta fille, et j'ai de la chance dort si facilement... mais pour y arriver j'ai aussi traverser des moments de doutes et de questions. F.
est passé de "je veux m'endormir dans des bras aimants" à "je veux m'endormir tout seul, mais vraiment tout seul, il ne faut même pas que je vous vois"... tu imagines qu'on a mis du temps à
comprendre ce qu'il voulait! Tout ça pour te dire qu'à force d'essayer, c'est sur que tu trouveras ce dont ta fille besoin. COURAGE!!!

Apostille 07/04/2013 18:07



En fait, je n'arrive pas à piger si elle refuse de dormir tout simplement, et qu'elle pleure parce qu'elle associe le rituel de la sieste au dodo (normal, c'était fait pour...) ou si elle pleure
parce que je la gène pour s'endormir. Je suppose que pour en arriver là où vous êtes, vous avez du laisser votre petit bout seul ... Il n'a pas pleuré ? Si oui, longtemps ?


 



Floh 06/04/2013 20:02


Hum.....Vaaaaste et grand sujet!!!


Les passages que tu as cités ne me parlent franchement pas des masses, et limite je les trouverais culpabilisants voire faits pour nous compliquer la vie. Et je serais surtout curieuse de voir
combien de mamans prétendent que leur enfant qui pleure n'est pas un enfant qui a sommeil...
Il y a de quoi se retourner la tête!


De ma petite expérience (et en matière de sommeil, hein, je commence à avoir de l'expérience sans pour autant avoir de solution, c'est bien le souci), ma gamine chouine et commence à raler quand
elle a sommeil. Et si je chope le coche au bon moment, elle s'endort plus ou moins facilement, sans trop pleurer. Mais en pleurant aussi. Je refuse de laisser pleurer ma fille (même si je l'ai
fait, j'ai été jusqu'à tester), mais je gère vraiment bien les pleurs de sieste, parce que je les sens différents de la nuit, et surtout que je peux intervenir, avec des délais plus ou moins
courts. Maintenant ok, ça c'est mon histoire...


Ta fille grandit, tu sais. Elle arrive à un âge où la mienne a commencé à sacrément modifier ses cycles et habitudes de sommeil....et j'ai la sensation que la tienne en fait autant. C'est ce que
je te disais il y a quelques temps, lorsque tu mettais en place des rythmes, et que je te disais que ça pouvait être chamboulé du jour au lendemain, eh bien c'est le cas.
Elle s'éveille, et elle cherche à découvrir. Et du coup, la curiosité l'emporte parfois sur le sommeil, malgré tout ce que tu fais pour essayer de l'apaiser...je n'ai guère de solution à te
proposer malheureusement, continuer à garder les rituels qui te paraissent bons, mais essayer de te dire que ma fois, ça peut être un peu galère, et que ça va se mettre en place à un
moment...pour se remodifier, mais ne pas perdre espoir.


Sincèrement, je sais que c'est dur. On cristallise autour du sommeil, même involontairement, et ça fait sans doute boule de neige, ce qui est loin d'être facile. Et ça nous stresse. Mais fais au
mieux, et surtout pense qu'elle évolue, elle découvre, et forcément, tout se chamboule...


Je t'embrasse fort et t'envoie plein d'énergie! 

Apostille 07/04/2013 18:10



Pff... Je sais pas, je sais paaaaaaaaaaaaaas !


J'ai tenté un million de fois de la coucher au premier micro signe de fatigue, voire avant, sans AUCUN résultat. A savoir que je vais la bercer une plombe, et qu'elle va de toute façon se mettre
à hurler...


Le seul truc que j'ai pas essayé c'est de la coucher et de la laisser chercher le sommeil seule, quitte à ce qu'elle pleure. Mais je ne peux pas m'y résoudre ...